Oussouye: un boutiquier retrouvé mort égorgé, le crâne fracassé, les yeux arrachés

un boutiquier retrouvé mort

Le boutiquier Abdourahmane Diallo a été retrouvé mort égorgé, ce samedi dernier, la tête fracassée et les yeux perforés à Mlomp dans le département d’Oussouye rapporte L’Observateur.

Le cas du jeune Abdourahmane Diallo âgé d’une trentaine d’années, a constitué une énigme pour les gendarmes-enquêteurs. Le corps sans vie du jeune boutiquier a été retrouvé sous un pont, ce samedi, sur la route forestière qui mène vers le village de Mlomp, situé dans le département d’Oussouye. Il a été retrouvé mort égorgé, la tête fracassé et les yeux perforés. Il habitait le quartier de Saaré Demba à Oussouye mais tenait son commerce dans le village de Mlomp.

 

Le jeune homme était porté disparu depuis le 29 janvier dernier. Inquiets ses parents qui restés des jours sans le voir, alertent les gendarmes pour élucider sa disparition qui ne cesse de frayer la chronique dans le village.

C’est finalement samedi dernier que son corps sans vie en état de décomposition très avancé, a été retrouvé sous un pont de cette route forestière qui conduit dans le village.

Un témoin de cette découverte macabre témoigne sous anonymat: «Abdourahmane Diallo a été retrouvé mort, égorgé, la tête fracassé et les yeux perforés. C’est un crime odieux et abominable».

Selon toujours le témoin, Abdourahmane Diallo détenait une somme importante avant sa disparition. « Il avait été transporté le lundi 29 janvier dernier, jour de sa disparition, par un conducteur de moto Jakarta qui devait l’amener jusqu’à Oussouye où il devait prendre une voiture pour se rendre à Ziguinchor afin de s’approvisionner en marchandise. Depuis l’or nous ne l’avons plus revu. Le conducteur de moto jakarta n’a pas non plus donné signe de vie», a précisé le témoin

nenenews

Nos Partenaires

Presse Nationale

Actualité