Elle faisait croire à son époux qu’elle était enceinte : La dame S.T vole un nouveau-né et fait son baptême en grande pompe

vol bebeCette affaire est très loin d’être une fiction. C’est plutôt un fait réel qui s’est produit, il y a quelques jours seulement, au Centre de santé communautaire de Yirimadio. La dame en question, une certaine S. T, après quelques années de mariage, n’arrive pas à avoir un enfant. A chaque fois qu’elle tombe enceinte, la grossesse n’arrive pas à son terme. Du coup, elle a paniquée parce que très souvent humiliée au niveau de son foyer. Dans l’espoir de pouvoir donner un enfant à son époux, elle a fait le tour de plusieurs gynécologues et de certaines sages-femmes réputées. Mais sans jamais trouver la solution de son problème. Et pourtant son mari, qui l’aime beaucoup, garde toujours l’espoir qu’un jour le Bon Dieu leur donnera un enfant.

Depuis quelques mois, la dame S.T, après avoir perdu sa grossesse, continue de faire croire à son époux qu’elle était toujours enceinte et ne cessait de demander de l’argent à son conjoint pour des consultations et l’achat de médicaments. Mais comment sortir de ce mensonge dans lequel elle s’était ainsi enfermée ?

Pour obtenir un bébé, la dame S.T s’est rendue au Centre de santé communautaire de Yirimadio dans la nuit. Elle y a trouvé une autre dame enceinte venue pour les besoins de l’accouchement. Cette dernière, en travail, était accompagnée par sa belle-mère. Du coup, la dame S.T a fait comme si elle connaissait la bonne dame et la belle-mère en s’occupant d’elles sans éveiller le moindre soupçon. D’ailleurs, la patiente et son accompagnante finirent par prendre la dame S.T pour une sage-femme en train de faire son travail.

Aux environs de 1 heure du matin, la dame a accouché en donnant naissance à une fille. C’est en ce moment précis que la dame S.T a trompé leur vigilance pour voler le nouveau-né, qui n’était pas même nettoyé.

Quelques minutes après son accouchement, la dame a constaté la disparition de son bébé. Elle s’est rendue au Commissariat du 13ème Arrondissement pour informer les limiers. Sur le champ, le Commissaire Ibrahim Togola a déployé ses éléments pour rechercher la voleuse de bébé, en vain. Au même moment, la dame S.T se trouvait chez l’une de ses ex- sages-femmes pour l’informer qu’elle venait d’accoucher grâce à l’aide d’une vieille dame. C’est cette sage-femme qui a finalement fait le nécessaire, notamment laver le nouveau-né avant d’accompagner la dame S.T chez elle. La joie fut grande à la maison. Son époux était tout simplement très heureux, disons même aux anges.

Une cérémonie fut organisée pour baptiser le bébé du nom de Fatoumata. A la grande surprise de la famille, les limiers du 13ème Arrondissement sont venus cueillir la dame S.T, suite à une information savamment exploitée. Après avoir nié à plusieurs reprises, la voleuse a finalement craqué sous le feu roulant des questions des enquêteurs. En, d’autres termes, elle a reconnu les faits. Le bébé baptisé Fatoumata a été remis à sa mère biologique. Selon nos informations, la voleuse devait rejoindre en début de semaine à la prison de Bollé où elle aura le temps de bien méditer sur son sort en attendant son jugement.

A.B. HAÏDARA

Maliweb.net

Nos Partenaires

Presse Nationale

Actualité